Fallout 4

Fallout 4

Survivre, encore, dans un monde ravagé par les bombes

Nombreux sont les jeux de rôle campés dans des mondes imaginaires et c'est peut-être pour son atmosphère post-apocalyptique que la sage de Fallout plait autant aux fans. Mais il a fallu attendre que Bethesda prenne le contrôle de la franchise pour voir évoluer le genre vers le first person shooter de Fallout 3, une évolution qui a su conquérir un public bien plus large. L'idée derrière Fallout 4 est d'aller encore plus loin dans l'exploration de la fiction futuriste, en approfondissant la jouabilité au détriment de quelques erreurs techniques qui, malheureusement, sont toujours là. Lire la description complète

Les plus

  • Un monde ouvert impressionnant
  • Un rythme accéléré
  • Personnages, missions, histoire intéressants
  • Améliorations intelligentes de la jouabilité

Les moins

  • Des bugs, encore
  • IA perfectible
  • La construction des campements est fastidieuse

Très bon
8

Nombreux sont les jeux de rôle campés dans des mondes imaginaires et c'est peut-être pour son atmosphère post-apocalyptique que la sage de Fallout plait autant aux fans. Mais il a fallu attendre que Bethesda prenne le contrôle de la franchise pour voir évoluer le genre vers le first person shooter de Fallout 3, une évolution qui a su conquérir un public bien plus large. L'idée derrière Fallout 4 est d'aller encore plus loin dans l'exploration de la fiction futuriste, en approfondissant la jouabilité au détriment de quelques erreurs techniques qui, malheureusement, sont toujours là.

Une expérience enrichie

Situé à Boston, Fallout 4 s'ouvre sur une Amérique en proie à la menace d'une guerre nucléaire. Le style des faubourgs très années 50 se maintient, mais, pour la première fois, l'occasion nous est donnée de visiter ce monde avant que les bombes ne l'anéantissent.

Les sirènes retentissent et vous vous précipitez avec votre famille au Refuge Vault 111, juste à temps pour échapper aux premières bombes. Mais là, rien ne se passe comme prévu. En pénétrant dans la salle cubique de stérilisation, vous allez en fait être congelé pour les 210 prochaines années.

Durant vos derniers instants de conscience, vous êtes le témoin d'une scène terrible: votre compagne est assassinée et votre enfant kidnappé par des assaillants. Un drame qui va vous motiver à poursuivre le jeu.

Quelques instants plus tard, vous vous réveillez dans le refuge vide. Animé par la vengeance, vous sortez de Vault 111 pour vous lancer dans l'exploration d'un vaste monde ouvert.

Si vous avez joué à Fallout 3, vous allez trouver là bien des similitudes avec le précédent épisode, trop peut-être. Quoi qu'il en soit, le monde ouvert imaginé par Bethesda est tout aussi impressionnant. Les interactions sont multiples, les missions de manquent pas et vous avez la liberté de résoudre chaque problème comme bon vous semble.

Toute cette complexité s'accompagne d'un certain nombre de difficultés dans la fluidité du jeu. Parois, les personnages bloquent la route, flottent dans l'air ou adoptent des positions complètement surréalistes lors de dialogues importants. Etant donné la quantité de conversations tenues au cours de la partie, ce défaut est assez déroutant.

Si vous êtes capable de passer outre ces erreurs initiales, vous ne serez pas déçu par la suite. Fallout 4 vous garantit une expérience de jeu bien plus riche que celle de Fallout 3.

Un rythme accéléré

La première chose qui surprend dans Fallout 4, c'est le rythme de l'action qui ne ralentit jamais. Une fois votre personnage créé, il faut suffira d'une heure au plus pour vous lancer dans l'exploration d'un Boston ravagé par les bombes.

Les combats se sont également améliorés et les tirs font davantage appel à votre habilité aux manettes qu'aux capacités de votre personnage. Cette nouvelle orientation donne à Fallout 4 un caractère de shooter traditionnel où tout se joue sur votre habileté à tirer.

Le VATS, lui aussi, a changé pour vous offrir une expérience de jeu accélérée. Ce système, qui auparavant vous permettait d'arrêter le temps pour mieux pointer votre arme sur vos ennemis, ralentit maintenant l'action, mais sans la stopper complètement. Un changement subtil qui a ses conséquences sur la jouabilité.

L'accélération du rythme est d'ailleurs une constante dans cette aventure. Plutôt que de vous attarder à assembler votre arsenal d'armures et de pistolets, on vous les fournit d'emblée. La différence, c'est que maintenant votre armure n'est que le point de départ. Vous allez pouvoir l'améliorer avec une foule d'accessoires, comme des plaques de métal pour renforcer son blindage ou d'un revêtement anti-radiation.

La découverte de ces accessoires est d'ailleurs plus dynamique que dans d'autres titres de Bethesda. En tombant sur un coffre, une fenêtre s'ouvrira pour vous aider à décider si cet objet vous sera utile ou pas. Vous pouvez aussi démonter l'élément en pièces séparées pour construire d'autres objets.

La personnalisation ne se limite pas aux armes et à l'armure. Fallout 4 ajoute un certain nombre de campements où vous pourrez stocker votre matériel. C'est aussi là que vous allez regrouper les survivants que vous rencontrerez sur votre chemin. Ces tâches deviennent lassantes à la longue, car ces améliorations de construction n'ont pas d'influence en fait sur la jouabilité.

Question de priorités

Fallout 4 n'a pas corrigé tous les défauts de la version précédente, certaines failles techniques sont encore là pour en témoigner. Non que Bethesda ne s'en soucie pas, mais ses ambitions sont autres. Plutôt que de se focaliser sur ces erreurs, l'auteur a préféré employé son temps à élargir et approfondir l'univers du jeu. On ne peut pas le lui reprocher. Fallout 4 est un RPG excellent qui donne une belle continuité à la série. On en redemande.